noir et blanc

La photographique se réfère aux pratiques d’alors. Il est de bon ton, à l’époque, de faire réaliser un portrait de soi-même ou de ses proches dans un studio. Les photographes professionnels font florès. La mode est alors d’avoir en sa possession un portrait « plus vrai que nature ».

Une démarche à l’opposée de celle de Nadar par exemple, qui fut l’un des premiers à utiliser cadrage et lumière afin de saisir, dans ses portraits, une part de la personnalité du modèle. Comme en témoignent… les photographies qu’il prit de son ami poète.

 midgil@orange.fr   06.37.40.80.32 / le soir  04.94.74.41.92

 

Partager